Chapelle Saint-Sébastien-et-Saint-Bernard Roure

Non loin des Gorges du Cians, je vous propose une visite au village de Roure.

Avec l’aimable autorisation de la Commune, j’ai pu admirer la superbe fresque de la Chapelle Saint-Sébastien-et-Saint-Bernard.

« Elle fut construite sur le chemin de Roubion, probablement en 1481. Suite à de terribles épidémies de peste, les communautés d’habitants tentaient alors de se protéger en édifiant, à l’entrée des villages, des chapelles dédiées à des saints anti-pesteux. La chapelle Saint-Sébastien est l’une de ces « défenses avancées contre la peste ».

De petites dimensions, sa façade est précédée d’un large auvent. La grille en bois qui en fermait l’accès a été remplacée par une cloison. L’intérieur a reçu un riche décor peint qu’une inscription attribue à Andrea da Cella en 1510.

Au centre du chevet, saint Bernard de Menthon, entouré d’un décor Renaissance, bénit et tient un démon enchaîné. Le côté droit présente la vie du saint, protecteur des voyageurs dans les montagnes, en cinq panneaux d’une très grande finesse.

Le côté gauche retrace la vie de saint Sébastien, mais le dernier panneau a été en partie détruit par une niche. La partie inférieure représente des damnés en route vers l’enfer. La tradition explique cette « Frise des Vices » moralisatrice par un fait divers local, l’adultère commis par une épouse avec le curé du village, en 1427  »
Source : https://roure.fr/

Chapelle Saint-Sébastien-et-Saint-Bernard ROURE
Chapelle Saint-Sébastien-et-Saint-Bernard ROURE
Chapelle Saint-Sébastien-et-Saint-Bernard ROURE
Chapelle Saint-Sébastien-et-Saint-Bernard ROURE

Salsifis des prés – Jack goes to bed at noon

Le salsifis des près – Tragopagnon pratensis – Jack goes to bed at noon est une plante biannuelle aux fleurs jaunes, très rustique supportant des températures de -15°C.

Elle se ferme vers midi d’où son nom (Jack goes to bed at noon).

Appelé également Barbe de bouc.

Ce sont des plantes comestibles.
Les jeunes feuilles encore tendres, les jeunes fleurs encore fermées se dégustent en salade, crues ou bien cuite.
Bien sur la racine bien connue qui se consomme lors de la première année avant floraison.

Salsifis des prés – Jack goes to bed at noon
Salsifis des prés – Jack goes to bed at noon

Ce sont de minuscules mouches qui assurent la survie de l’espèce en y pondant leurs oeufs dans le coeur de la fleur.

Salsifis des prés – Jack goes to bed at noon

Esparcette des montagnes – Sainfoin

L’esparcette des montagnes – Onobrychis viciifolia – Sainfoin pousse dans l’étage subalpin dans les prairies.

Ses fleurs sont de couleur rose foncé, veinées de pourpre.

C’est par excellence la plante idéale pour les animaux qui s’en nourrissent.
Un pouvoir nutritionnel exceptionnel.
Tous les animaux en raffolent, bovins, ovins, cervidés.
Même les animaux domestiques, nos deux lapines l’apprécient également.

Sa consommation ne provoque pas de gonflement dans l’intestin des animaux.
Riche en tannins, particulièrement bon pour les chèvres et les moutons.

Esparcette des montagnes – Sainfoin
Esparcette des montagnes – Sainfoin
Esparcette des montagnes – Sainfoin

Achillée millefeuille

L’achillée millefeuille – achillea millefolium – millefeuille – yarrow – la plante aux mille vertues.

Les feuilles sont fines et très découpées, les fleurs blanches ou roses, très serrées.

Une plante vivace qui pousse jusqu’à 2500 mètres d’altitude.

Propriétes :

l’achillée millefeuille est un puissant anti hémorragique.
Les Celtes l’utilisaient déjà pour nettoyer les blessures.

En tisane elle stimule la digestion.

Anecdote personnelle :

Lors de l’été 2020, alors que je faisais un trou dans le sol sur de la roche, un éclat de silex, à travers mon pantalon, m’a coupé une petite artériole.
Le sang giclait sans pouvoir l’arrêter.
Vite un peu de feuilles d’achillée millefeuile sur la plaie et immédiatement le sang s’est arrêté de couler.

Achillée millefeuille
Achillée millefeuille
Achillée millefeuille
Achillée millefeuille
Achillée millefeuille

Centaurée de montagne

La centaurée des montagnes – cyanus montanus -, nommée également bleuet des montagnes,  est une plante vivace dont l’espèce botanique pousse spontanément dans les montagnes françaises.

Elle agrément les jardins de nos jours.

La centaurée des montagnes possède des vertus médicinales. Ses fleurs comestibles  peuvent-être utilisées pour leurs propriétés digestives et diurétiques, séchées en thés.

 

Centaurée de montagne
Centaurée de montagne

La sauge des prés

La sauge des prés – Salvia pratensis en latin est une plante qui pousse en montagne.

Salvia vient du latin Salvare qui veut signifie sauver, guérir.

Elle était herbe sacrée pour les Romains.

Fortement utilisée au moyen-âge  contre la fièvre, les rhumatismes, la toux, paralysie et épilepsie.

Afin d’assurer sa reproduction, la sauge des prés, exhale un parfum aphrodisiaques pour les abeilles et bourdons.

Lorsque les insectes se posent sur la lèvre inférieure de la corolle, celle-ci bascule, le pollen vient alors se poser sur le dos.
En allant sur une autre fleur, la fécondation peut alors se produire.

Sauge des prés
Sauge des prés
Sauge des prés
Sauge des prés

Cascade d’Aiglière

Bien qu’hors des gorges,  je vous propose cette petite randonnée facile qui vous amènera à la cascade d’Aiglière.

C’est une randonnée facile à faire en famille.
Elle remonte les sources du Var.

En prenant son temps, en faisant des photos, environ 45 minutes du petit parking situé à la borne 35.

Pour vous y rendre, prenez la route qui se trouve à gauche en sortie d’Entraunes de l’autre coté du Var.
Cette route arrive donc à un petit parking à coté d’un petit pont que vous laisserez sur la droite.

Cascade d’Aiglière

Le chemin est excellent.

Vous arriverez après 1 km à un petit barrage.
Un sentier part sur la gauche.

Cascade d’Aiglière

Quelques mètres après et une passerelle en bois pour franchir le court d’eau.

Cascade d’Aiglière

Le sentier monte ensuite paisiblement dans la forêt.

Bien vite sur la gauche la première cascade pour donner le pas.

Cascade du Garreton
Cascade du Garreton
Cascade du Garreton

Continuez le sentier.

Cascade d’Aiglière

Vous entendrez bientôt le vrombissement de la cascade.
En sortie de virage, l’émerveillement vous attend.

La cascade se jette sous vos yeux dans toute sa splendeur.

Cascade d’Aiglière
Cascade d’Aiglière

—- TOUTES LES PHOTOS NON LIBRE DE DROITS —-

Il est également possible d’accéder à la cascade par le nord de la balise 36.

A mon goût cette excursion est beaucoup plus intéressante.

Et peut-être comme moi, aurez-vous le chance de voir un chamois sur le sentier.

Dénivelé positif et négatif : 140 mètres.
Distance aller et retour : 4 km.
En voiture du chalet : 45 minutes

Photos réalisées de par la route qui monte au Col de la Cayolle.

Cascade d’Aiglière
Cascade d’Aiglière

Comète NEOWISE

La comète NEOWISE est visible à l’oeil nu au-dessus de Valberg en ce 09 Juillet 2020.

Des images en partage avec vous.

Comète NEOWISE
Comète NEOWISE